Métatarsalgies

De quoi s’agit-il ?

Les métatarsalgies sont des douleurs de la plante du pied liées dans la majorité des cas à un excès de charge sous les têtes métatarsiennes. Il s’agit de douleurs mécaniques survenant à la marche. Cette hyperpression se manifeste généralement par des durillons qui peuvent intéresser soit l’ensemble des métatarsiens soit être localisés en regard d’un seul rayon.

JPG - 14.1 ko

Cette surcharge mécanique est le plus souvent la conséquence d’un hallux valgus avec insuffisance du premier rayon. D’autres causes sont cependant possibles comme le pied creux ou la rétraction des gastrocnémiens.
Des radiographies en charge sont indispensables. Dans certains cas, un examen d’imagerie (échographie ou IRM) est souhaitable à la recherche des autres causes de métatarsalgies (Morton, fracture de fatigue, maladie de Freiberg).

Traitement médical

Il constitue toujours le traitement de première intention.
Il repose d’abord sur une prise en charge podologique et la confection d’ orthèses plantaires (semelles).
Des étirements sont également possibles en cas de rétraction des gastrocnémiens.

JPG - 23.4 ko

Traitement chirurgical

Il fait appel à des ostéotomies (coupe osseuse) pour raccourcir un métatarsien et/ou en surélever la tête et diminuer ainsi les contraintes.
Il peut s’agir d’ostéotomies percutanées au travers d’incisions de quelques millimètres.
Le réglage de la hauteur des têtes métatarsiennes se fait automatiquement en appui sous couvert d’une chaussure médicalisée à semelle rigide. La marche est donc non seulement autorisée mais indispensable.

JPG - 42.7 ko

Il peut s’agir d’ostéotomies réalisées par une incision de 2 à 3 cm sur le dos du pied, l’ostéotomie est alors fixée par une vis. Ce type d’ostéotomie est privilégiée en cas de luxation métatarso-phalangienne c’est à dire lorsque le métatarsien et la phalange ne sont plus en face.

JPG - 15.7 ko
JPG - 28.6 ko

Le plus souvent, une hospitalisation ambulatoire est suffisante. La déambulation se fait sous couvert d’une chaussure médicalisée à semelle rigide pendant 3 semaines.