Névrome de Morton

De quoi s’agit-il ?

Le névrome de Morton est l’épaississement d’un nerf sensitif qui se trouve comprimé entre les têtes métatarsiennes, le plus souvent entre la 3ème et la 4ème tête métatarsiennes. Ce renflement du nerf interdigital plantaire correspond en fait à une fibrose péri-neurale due à l’irritation chronique du nerf.

JPG - 28.9 ko

Symptômes 

  • Douleurs plantaires, fulgurantes, à type de décharges électriques irradiant vers le 3ème et le 4ème orteils
  • Majorées par des chaussures étroites, obligeant la patiente à se déchausser et à masser ses orteils
  • Parfois, sensations d’engourdissement, de fourmillement (paresthésies), voire perte de sensibilité (hypoesthésie) des orteils concernés

Quel bilan ?

Les radiographies conventionnelles du pied en charge sont systématiques. Outre la recherche de diagnostic différentiel, elles permettent de mettre en évidence d’éventuelles anomalies de l’architecture de l’avant-pied. Un examen d’imagerie paraît indispensable. Il s’agira soit d’une échographie soit d’une IRM.

JPG - 23.9 ko

Traitement médical

Il s’agit avant tout d’utiliser un chaussage adapté : Eviter les talons hauts et les chaussures étroites, préférer les chaussures à bout large et les talons inférieurs à 4 cm. Ensuite, les semelles orthopédiques confectionnées sur mesure par un podologue visent à mettre en décharge la zone douloureuse et à écarter les métatarsiens pour décomprimer le nerf (Orthèse plantaire avec pelote rétro capitale). Enfin, en cas d’inefficacité des modifications du chaussage et de l’orthèse plantaire, des infiltrations locales de corticoïdes peuvent être réalisées.

Traitement chirurgical

Il ne s’envisage comme toujours qu’après échec du traitement conservateur. Il consiste le plus souvent à réséquer le nerf et le névrome par une petite incision sur les dos du pied. Il s’agit d’une chirurgie ambulatoire. La déambulation doit se faire sous couvert d’une chaussure médicalisée à semelle rigide pendant 2 ou 3 semaines.

JPG - 27.9 ko