Tendinopathies d’Achille et maladie de Haglund

Anatomie

Le tendon d’Achille est le plus volumineux des tendons de l’organisme. Il fait suite au muscle du mollet (triceps sural) et s’insère sur l’os du talon (calcanéum). Le tendon d’Achille et le calcanéum sont séparés par une bourse séreuse.

JPG - 38.4 ko

Pathologies

Il est essentiel de distinguer les tendinopathies qui intéressent le corps du tendon (tendinopathies corporéales) et celles qui intéressent la partie distale du tendon (tendinopathies d’insertion et maladie de Haglund).

Tendinopathies corporéales

Il s’agit en fait d’une tendinose associant épaississement fusiforme, lésions nodulaires et micro-ruptures partielles.

JPG - 46.9 ko

Elles sont favorisées par le manque de souplesse du mollet, la pratique sportive excessive, un chaussage inadapté, la prise de certains médicaments, …

Le traitement est avant tout médical :

  • Repos sportif
  • AINS
  • Talonnettes visco-élastiques et/ou orthèses plantaires
  • Rééducation : Massages transverses profonds, étirement du système suro-achilléo-plantaire, musculation excentrique (Stanish, Alfredson), physiothérapie (ultra-sons, ondes de choc)
  • Les infiltrations de corticoïdes exposent au risque de rupture du tendon

Le traitement chirurgical

Il ne s’envisage qu’après échec d’un traitement médical bien conduit pendant plusieurs mois. On réalise un peignage du tendon : Des incisions longitudinales vont favoriser la cicatrisation du tendon et le renforcer. Après 3 semaines d’immobilisation, la rééducation peut être débutée.

JPG - 29.9 ko

Tendinopathies d’insertion

Elle concerne l’insertion du tendon d’Achille sur le calcanéum (entésopathie). Elles s’accompagnent généralement de calcifications postérieures.

JPG - 24.9 ko

La prise en charge est d’abord médicale

En cas d’échec du traitement médical, il est alors possible de réfléchir à une solution chirurgicale.

Elle consiste alors en une désinsertion partielle du tendon permettant de réséquer les calcifications. Le tendon est ensuite refixé sur le calcanéum. Une immobilisation de 6 semaines est indispensable dans les suites.

Maladie de Haglund

Elle est due à une proéminence de la tubérosité postéro-supérieure du calcanéum. Cette saillie osseuse provoque un conflit avec le contrefort de la chaussure (bursite superficielle) et une inflammation de la bourse rétro-calcanéenne qui se trouve comprimée entre la tubérosité postéro-supérieure et la partie basse du tendon d’Achille. Elle peut être associée à une tendinopathie d’insertion.

JPG - 32.2 ko

Cette saillie de la tubérosité postéro-supérieure peut être soit morphologique en cas de tubérosité proéminente soit statique lorsque le patient présente un pied creux postérieur avec une verticalisation du calcanéum.

Le traitement chirurgical consiste à supprimer le conflit postérieur :

  • Soit en réséquant le coin postéro-supérieur
  • Soit en réalisant une ostéotomie du calcanéum (Ostéotomie de Zadek) en cas de pied creux postérieur
JPG - 38.6 ko